Concours littéraire de Bondues

Publié le 5 Février 2015

Chaque année, la ville de Bondues propose un concours littéraire aux collèges de la métropole.
Cette année, certains de nos élèves en classe de 5e et en classe de 3e ont tenté l'exercice sur un sujet qui n'était pas facile.

http://www.ville-bondues.fr/salondulivre/colleges.html
http://www.ville-bondues.fr/salondulivre/pdf/Reglement_concours_2015.pdf

Voici ce qu'a écrit Ornella en classe de 3e C, il est à préciser que tout son récit est fictif.

Madame Wojciechowski

Ce n'est pas facile la vie ! Vivre c'est parfois lourd... Il m'est arrivé récemment quelque chose de grave, vraiment pas drôle, quelque chose qui vous met à plat pour un moment.
Je vais essayer de vous raconter ma drôle d'histoire.

Je m'appelle Ornella, j'ai quatorze ans maintenant. Une nouvelle année scolaire allait commencer, je rentrais en classe de troisième. Je me souviens très bien de ce 2 septembre, j'étais hyper contente, c'est d'ailleurs la seule fois que le rituel du matin m'amusait.
6h30 : réveil
6h40 : petit déjeuner, très rapide, on a toujours envie de vomir le jour de la rentrée.
6H50 : la douche et je me suis fait jolie.
A 7h00, Mélina, ma meilleure amie vint me chercher à la maison. Mélina, c'est plus qu'une amie, c'est un trésor. Je pris mes affaires et nous nous mîmes en route, en chemin nous discutions de tout et de rien comme d'habitude.
Le collège, c'est comme une immense fourmilière, on se sent comme aspiré et cette rentrée avait quelque chose de particulier, c'était notre dernière fois ici. Mélina et moi nous cherchions des têtes connues, ça n'a pas été difficile, notre groupe était de loin le plus bruyant. Dix minutes plus tard, le directeur nous rassembla pour nous souhaiter la bienvenue et pour nous indiquer les tableaux sur lesquels figuraient nos noms et nos classes.

Ouf je n'étais pas séparée de mon amie, on regagna notre classe. Notre prof principale nous fit les présentations d'usage, rien de fort intéressant et nous avons eu à remplir LA petite fiche qui ne serait certainement pas lue. C'était d'un mortel... Lorsque tout à coup, elle m'invita à ramasser les feuilles, génial ! moi qui adore m'afficher ! J'arrivais à hauteur d'un garçon, un nouvel élève, qui s'appelait Krassim qui, au moment où je passai près de lui, sans me quitter des yeux, me demanda si on pouvait se voir à la récré pour faire connaissance. Ca s'est passé si rapidement que je n'ai pas su dire non et puis il était si canon.

(A suivre)

Rédigé par saintmichel-roubaix.over-blog.com

Publié dans #Concours littéraire

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Marité 05/02/2015 19:38

j'attends la suite du récit d'Ornella Mme Wojciechowski